Apprendre une leçon au collège

par Mme Rousseau

Ces conseils de méthode sont plus particulièrement adaptés à la classe de 6ème mais peuvent être une bonne "piqûre de rappel" pour les autres niveaux…

Ils sont d’ordre général et ne conviennent donc pas seulement au français.

1. Se ménager un bon espace de travail

Pas de télévision, jeux et autres musiques… Un bureau avec de la place, le matériel à disposition, pas d’allées venues incessantes qui déconcentrent. Travailler avec un camarade ou à côté de quelqu’un de silencieux, qui lit par exemple, est stimulant.

2. Se connaître

Vous devez savoir si vous êtes plutôt visuel (vous devez alors recopier sous forme de fiches la leçon ou y mettre des couleurs selon un code) ou auditif (vous devez alors lire à haute voix plusieurs fois la leçon, en vous en détachant au fur et à mesure). Vous insisterez sur la méthode vous correspondant.

3. Apprendre une leçon en plusieurs étapes

Toutefois, en 6ème, il est fortement recommandé d’écrire sur un brouillon les points forts de la leçon, ce qu’il faut savoir par cœur, les définitions, les dates… Un temps est ensuite nécessaire pour assimiler les connaissances, temps pendant lequel vous ne devez pas ingérer de nouvelles informations (regarder la télévision ou même lire un roman pour l’école est déconseillé). Se reposer quelques minutes ou bouger un peu est préférable. Revenez ensuite sur votre leçon, relisez-la silencieusement et demandez à quelqu’un de vous poser des questions. Le fait de réciter n’est pas conseillé, car vous avez tendance à sélectionner ce qui vous est le plus facile. Il faut toujours une démarche active intellectuellement.

Si vous êtes seul, posez-vous, à l’écrit ou à l’oral, des questions, auxquelles vous vous efforcerez de répondre avec des phrases.

Si vous rencontrez une difficulté, notez-la au brouillon pour y revenir plus tard, insister dessus.

Quand vous avez un texte à lire, dans n’importe quelle matière, vous devez prendre la bonne habitude de souligner les mots incompris et d’en chercher la définition : il ne sert à rien de lire quelque chose qu’on ne comprend pas.

Enfin, il faut refaire les exercices faits en classe (pour vérifier l’exactitude, il faut avoir pris consciencieusement la correction en classe), voire des exercices supplémentaires si votre professeur veut bien vous les corriger.

4. Vérifier que la leçon est comprise

Il y a deux manières de vérifier si vous savez votre leçon, manières qui doivent se combiner :

a. Il faut que quelqu’un vous pose des questions dont la réponse n’est pas immédiatement identifiable dans la leçon, qui demandent une gymnastique de l’esprit, la mise en place de liens.

b. Vous n’aurez compris votre leçon que si vous savez la réexpliquer avec vos propres mots à quelqu’un qui est censé ne pas connaître le sujet.

Il est nécessaire de faire ces derniers « tests ».